Aller à la navigation Aller au contenu

Fondation

Love Is The Drug DHC website 1280x668
Richard Mosse, Love Is The Drug, 2012. C-print numérique. Avec l’aimable permission de l’artiste et de Jack Shainman Gallery, New York

Richard Mosse: The Enclave

  • Exposition
  • Art contemporain
Voir l'addresse sur Google Map

Fondation PHI 465 rue Saint-Jean
Montréal, Québec H2Y 2R5

Mercredi au dimanche:
de 11h à 18h

Entrée libre

Commissaire

DHC/ART a le plaisir de présenter, en première canadienne, The Enclave, une œuvre réalisée par l’artiste irlandais Richard Mosse et inaugurée au Pavillon de l’Irlande lors de la 55e édition de la Biennale de Venise.

Depuis 1998, plus de 5,4 millions de personnes sont mortes en raison du conflit en République démocratique du Congo et, pourtant, cette réalité a pratiquement été ignorée par les médias occidentaux. Révolté par cette statistique, Richard Mosse a fait une première visite dans l’est du Congo en 2010. Après plusieurs voyages individuels, il y est retourné en 2012 et 2013 avec le directeur photo Trevor Tweeten et le compositeur Ben Frost. Lentement et assidûment, ils se sont implantés dans des groupes de rebelles armés et en sont ressortis avec des images qui documentent la vie au quotidien dans des zones soumises à la violence et à l’instabilité. Bien que ces séquences soient pour une bonne part sans précédent, ce qui distingue vraiment le projet est son recours à la pellicule infrarouge Kodak Aerochrome; développé par l’armée américaine à des fins de surveillance aérienne, ce médium a pour effet de traduire tout ce qui est vert en des tons vibrants et chauds de rose. Le paysage verdoyant du Congo et les uniformes de camouflage des troupes rebelles prennent un aspect surréel qui contredit nos attentes en termes d’images de guerre.

Présentée dans l’espace du 465 de la rue Saint-Jean de DHC/ART, The Enclave nous convie dans une pièce sombre où six écrans personnalisés sont configurés pour que nous nous déplacions dans l’espace et que nous abordions l’œuvre à partir de différents points de vue. La trame sonore de Ben Frost, entièrement composée d’enregistrements faits sur le terrain, est jouée dans chacun des six canaux audio qui accompagnent les écrans. Il en résulte une immersion sensorielle dans la situation congolaise, dans sa profonde complexité, présentée ici comme elle n’a jamais été «vue» ou entendue auparavant. Cette installation est également accompagné par des photographies de la série Infra (2011).

Biographie

Richard Mosse
Richard Mosse est né en 1980 en Irlande et il vit à New York. Il détient un diplôme de 3e cycle en beaux-arts (2005) du Goldsmiths College à Londres et une maîtrise en photographie (2008) de la Yale School of Art. Mosse s’est mérité le Deutsche Börse Photography Prize (2014), la Poynter Fellowship in Journalism de la Yale (2014), le B3 Award de la Biennale de Francfort (2013), une commande de l’ECAS (2013), la Guggenheim Fellowship (2011) et une Leonore Annenberg Fellowship (2008-2010). Le magazine Foreign Policy a inscrit Mosse sur sa liste des Leading Global Thinkers [Principaux Penseurs mondiaux] en 2013.

Ciela Outrances experienceaudioimmersif IMG5
Expérience Poésie

Ciel à outrances

17 févr. 29 mai

Ciel à outrances est un voyage audio-immersif captivant de 45 minutes de cinq histoires fictives en marge des événements du 11 septembre 2001 conçu et mise en scène par l'artiste multidisciplinaire Brigitte Poupart

Eternal Darkfield Radio Cover
Expérience Immersion

ÉTERNELLE

17 févr. 29 mai

Présentée pour la première fois au Canada, ÉTERNELLE est une expérience audio immersive pour une personne, seule dans un lit

Superheros PGLO
Exposition Communauté

Collabo

Pouvoir

16 mars 5 juin

Un projet à plusieurs volets composé de dessins, de textes, d’affiches et du puissant et émouvant court-métrage documentaire Pouvoir, réalisé par Paul Tom

PHI Centre Techno World WEBCOVE Rcrop
Exposition Musique

TECHNO WORLDS

13 mai 19 juin

Une exposition à la croisée de la musique, de l’art, de la pop, des médias et des technologies en lien avec la scène techno multiforme, aux genres et aux projets politiques issus des sous-cultures des années 1980 à aujourd’hui et retrace les processus d’appropriation culturelle et économique