Aller à la navigation Aller au contenu

Fondation

Rirkrit resonance bg
Illustration: Chiladen

Une caisse de résonance vient secouer le musée

  • Article
  • Fondation PHI
Par  Marie-Hélène Lemaire  &  Marilou Lyonnais Archambault

Thème: résonance

Dans cet essai, nous proposons une réflexion sur l’œuvre untitled 1996 (rehearsal room no. 6) (2023) de Rirkrit Tiravanija à travers la thématique de la résonance. Cette œuvre est un bel exemple de la pratique de l’artiste qui délaisse l’idée de créer un objet d’art sacré sur socle ou au mur. En revanche, Tiravanija vise à créer des lieux de rencontres, des espaces d’interactions sociales, où le public est invité à poser une ou plusieurs actions pour venir activer et compléter l’œuvre.

D’ailleurs, le titre de l’exposition JOUEZ/PLAY évoque ce caractère participatif et collaboratif. L’artiste nous y invite à explorer le thème du jeu et du loisir sous plusieurs déclinaisons. Le jeu favorise l’accessibilité à la participation: tout le monde a une idée instinctive de comment jouer à quelque chose et, ici, il s’agit de jouer avec le son et la musique pour entrer en relation tout le monde ensemble.

Et ces relations-là passent beaucoup par la résonance. On peut concevoir la résonance de deux façons: la résonance comme phénomène sonore et musical, ou bien la résonance dans sa dimension sociale.

Mouvements rirkrit resonance 001
Vue d’installation, Rirkrit Tiravanija: JOUEZ/PLAY, 2023-2024, Fondation PHI. untitled 1996 (rehearsal studio no.6), 2023 © Fondation PHI pour l’art contemporain, photo: Richard-Max Tremblay

Si l’on pense à la dimension sociale de la résonance, c’est l’intention de Tiravanija, par l’entremise de cette œuvre, de donner accès à un espace de répétition gratuit aux groupes musicaux montréalais. Présentée depuis plusieurs années et ayant fait le tour du monde, cette œuvre propose chaque fois la même invitation. Il est possible d’enregistrer les répétitions au sein de l’œuvre et d’y écouter les anciens enregistrements, ce qui nous transporte dans le temps et dans le monde. On imagine alors tous ces groupes musicaux comme des centres de vibrations en interrelations dans l’espace-temps.

Par l’entremise de cette œuvre, les rapports sociaux de résonances se tissent non seulement entre groupes de musique expérimentés, mais aussi avec le public en général. Tout le monde est invité à venir jouer des instruments, de manière improvisée. L’œuvre devient l’incarnation même de cette idée que la musique est un lieu de partage et de convivialité. Les sons et la musique sont des médiums moteurs de célébrations et de rassemblements.

À l’intérieur du studio, on constate rapidement que les personnes qui visitent l’œuvre entrent spontanément en relations affectives, ludiques et exploratoires, parfois avec certains de leurs proches, mais aussi, d’autres fois avec des personnes inconnues qui se trouvent dans l’espace.

Mouvements rirkrit resonance 002
Vue d’installation, Rirkrit Tiravanija: JOUEZ/PLAY, 2023-2024, Fondation PHI. untitled 1996 (rehearsal studio no.6), 2023 © Fondation PHI pour l’art contemporain, photo: Richard-Max Tremblay

L’installation rompt avec les schémas de la musique conventionnelle et classique pour transformer notre rapport au studio de répétition et à la salle de concert. Le public demeure habituellement passif alors que c’est l’inverse qui se produit dans cette œuvre. Les visiteur·euse·s ne sont pas seulement spectateur·trice·s, iels font partie intégrante de l’œuvre. C’est par leur action que l'œuvre devient complète. 

Un renversement se produit aussi au niveau du studio de répétition, du jam space, ce lieu intime quasi secret où se compose un produit ultime: l’album. Cet espace est ici révélé au public et vient ainsi désarçonner les attentes face à la composition.

Cette caisse de résonance, par moment chaotique et tapageuse, installée au centre de l’architecture de la Galerie d’art, vient secouer cette idée conventionnelle du musée en tant que Temple, espace élitiste silencieux aux murs blancs dégageant une certaine froideur. Dans ce lieu qui, comme la salle de concert traditionnelle, entraîne la passivité, on sent immédiatement la timidité et la circonspection du public qui ne peut pas toucher aux objets d’art.

A contrario, par le jeu collaboratif sonore et musical, l’œuvre de Rirkrit Tiravanija permet d’adopter des comportements subversifs au sein de l’institution muséale et de ramener cette audace dans le quotidien, au sortir de la Fondation.

Un jeu d’exploration sonore

Nous vous proposons de participer à l’exploration de l’œuvre untitled 1996 (rehearsal studio no. 6) (2023) par le biais d’un jeu de conversation sonore.

Chaque personne est invitée à suivre des conseils de création et à s’emparer d’un instrument afin de le faire résonner selon une thématique ou une instruction proposée dans la prochaine section. La conversation peut prendre une forme musicale, mais ce n’est pas une exigence. Elle peut être complètement abstraite et exploratoire.

La première personne se lance et interprète une proposition avec un instrument. Ensuite, les personnes suivantes sont invitées à répondre par une autre déclinaison sonore de la thématique de manière à continuer le dialogue. La conversation peut se prolonger de manière organique en enchaînant différentes instructions.

Voici quelques possibilités d’instruction
Reproduis le son d’un beau souvenir
Imiter le son d’une couleur
Recrée le son d’un élément naturel
Changer le rôle d’un instrument
Quel est le son de l’aube?
Du crépuscule?

L’expérience peut être jumelée à la création d’une partition graphique. C’est une forme de notation musicale qui utilise des symboles et des indications textuelles non traditionnelles pour indiquer la façon dont doit être joué et interprété un morceau de musique.

Vous pouvez représenter les différentes interventions qui se sont produites sur papier à l’aide de symboles de temps, d’espace et de sonorités. Voir exemple ci-dessous.

Rirkrit resonance bg
Illustration: Chiladen

Mouvements

L’outil Mouvements: Rirkrit Tiravanija est conçu par l’équipe de l’éducation à la Fondation PHI afin d’encourager les visiteurs à développer en profondeur certains concepts clés explorés par l’exposition Rirkrit Tiravanija: JOUEZ/PLAY.

Autrices

Marie-Hélène Lemaire
Marie-Hélène Lemaire est responsable de l’éducation à la Fondation PHI pour l’art contemporain. Elle détient une MA en muséologie à l’UQÀM (Université du Québec à Montréal), ainsi qu’un doctorat en communications à l'Université Concordia qui porte sur le développement d’une pédagogie basée sur le mouvement pour la visite guidée de groupe dans les expositions d’art contemporain. Elle utilise les approches féministes de la corporéité, du néo-matérialisme et de la recherche poétique afin de privilégier et de valider nos engagements somatiques, sensoriels, haptiques et affectifs envers l’art contemporain. Elle nourrit une pratique d’écriture poétique pour le développement, l’animation et l’interprétation du programme éducatif de la Fondation PHI, ainsi que pour exprimer ses propres engagements esthétiques. Elle a publié dans The Journal of Museum Education (2021), Canadian Review of Art Education (2021), et Muséologies (2018). Elle est auteure d’un chapitre dans le livre à venir Art Education in Canadian Museums: Practices in Action (Intellect, juillet 2024).

Marilou Lyonnais Archambault
Marilou Lyonnais Archambault artiste multidisciplinaire et éducatrice est bachelière en enseignement des arts visuels et médiatiques à l’UQAM et complète présentement un MFA à l’université Concordia en Intermedia. Sa pratique artistique propose une œuvre réflexive sur des sujets tels que la mémoire, la condition numérique, le vivant et les espaces liminaux. Son approche rassemble son, musique, installation, images fixes et en mouvement.

Musicienne au sein du duo Saudade, elle a donné plusieurs prestations en sol boréal et anime, depuis plus d’une demi-décennie, une émission de radio (n10.as) axée sur le mélange de rythmes abstraits, de dance music nostalgique et d'atmosphères brumeuses. Elle est fréquemment DJ dans divers évènements de la ville.

L’artiste a performé dans le cadre de festivals tels que Suoni Per il Popolo, MUTEK, FIMAV, Piknic Electronik, Sight & Sound et a exposé dans des institutions culturelles de Montréal; Centre PHI, Eastern Bloc, Never Apart. Son travail a été soutenu par le Conseil des arts du Canada.

Exposition liée

Rt rehearsal studio thumb

Gratuit

Fondation

Rirkrit Tiravanija: JOUEZ/PLAY

3 novembre 10 mars

La Fondation PHI est heureuse de présenter une exposition individuelle de l’artiste Rirkrit Tiravanija, intitulée JOUEZ/PLAY

Exposition Art contemporain

Explorer

Marc Quinn The Selfish Gene 2007 a3 1

Fondation

Marc Quinn

5 octobre 6 janvier 2008

Réunissant plus de quarante œuvres récentes, l’exposition inaugurale de DHC/ART consacrée à l’artiste conceptuel Marc Quinn est la plus importante organisée à ce jour en Amérique du Nord et la première exposition individuelle de l’artiste au Canada

Exposition Art contemporain
Re enactments feature

Fondation

Re-constitutions

22 février 25 mai 2008

Six artistes présentent ici des œuvres qui, chacune à leur manière, remettent en scène des films, des spectacles médiatiques, des éléments puisés dans la culture populaire et, dans un cas particulier, des moments privés tirés du quotidien

Exposition Art contemporain
Nicole WILLIS L

Fondation

Sophie Calle: Prenez soin de vous

4 juillet 19 octobre 2008

Ce projet poétique, et souvent touchant, nous interpelle tous sur la relation que nous entretenons avec notre bien-aimé

Exposition Art contemporain
Gesture 01

Fondation

Christian Marclay: Replay

30 novembre 29 mars 2009

L’exposition de cet artiste de réputation internationale rassemble plusieurs œuvres vidéo spectaculaires, projetées à grande échelle et accompagnées de bandes sonores saisissantes

Exposition Art contemporain
16 Shalechet Red In Circle

Fondation

Michal Rovner: Particules de réalité

21 mai 27 septembre 2009

DHC/ART est heureuse de présenter Particules de réalité, première exposition personnelle au Canada de la célèbre artiste israélienne Michal Rovner, qui partage son temps entre New York et une ferme en Israël

Exposition Art contemporain
Survivre feature

Fondation

Survivre au temps

16 octobre 22 novembre 2009

L’exposition inaugurale de Session DHC, Survivre au temps, réunit une sélection de documents relatifs à l’œuvre One Year Performances du célèbre performeur taiwano-américain Tehching Hsieh et les films du jeune artiste néerlandais Guido van der Werve

Exposition Art contemporain
Ahtila couverture

Fondation

Eija-Liisa Ahtila: Int. Scène-Jour

29 janvier 9 mai 2010

Les installations filmiques d’Eija-Liisa Ahtila jouent avec l’idée de narration, créant des fables extraordinaires à partir d’expériences humaines ordinaires

Exposition Art contemporain
2007 For Chicago 001

Fondation

Jenny Holzer

30 juin 14 novembre 2010

Depuis plus de trente ans, l’œuvre de Jenny Holzer apparie texte et installation en vue de scruter des réalités personnelles et sociales

Exposition Art contemporain
Tout explorer Tout explorer