Aller à la navigation Aller au contenu
Trousse activite yayoi

Fondation

YAYOI KUSAMA
Activités pour tous âges

Illustration: Chiladen

La Fondation PHI présente l’exposition de Yayoi Kusama, intitulée DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE, du 6 juillet 2022 au 15 janvier 2023.

Trousse d’activités présentée par l’équipe de l’éducation de la Fondation PHI

Éducateur·rice·s et chargé·e·s de projet:
Amanda Beattie
Kim Johnson
Zoe Compton
Prakash Krishnan

Responsable de l’éducation:
Marie-Hélène Lemaire

Bonjour! C’est avec plaisir que nous t’offrons la trousse d’activités de Yayoi Kusama.

Cette trousse d’activités est conçue pour les enfants et les jeunes, ainsi que pour les adultes qui partagent leur vie.

Elle accompagne l’exposition présentée à la Fondation PHI du 6 juillet 2022 au 15 janvier 2023. Cette exposition, qui s’appelle DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE [Un ballet de lumières envolé dans l’Univers], met en vedette les œuvres de l’artiste contemporaine* Yayoi Kusama, née le 22 mars 1929 dans la ville de Matsumoto, au Japon.

Cette exposition présente les tableaux, les sculptures et les installations lumineuses immersives* de Yayoi Kusama. Dans ses œuvres, l’artiste a souvent recours au motif à pois, que l’on retrouve dans ses sculptures de citrouilles et ses installations lumineuses immersives. Dans sa série de peintures nommée My Eternal Soul (2009⁠—) [Mon âme éternelle], elle utilise de nombreuses formes biomorphiques*, comme des cellules, des formes de yeux, des fleurs, des pois, et des profils de visage humain.

Trousse portrait yayoi kusama
Yayoi Kusama, 2020. Photo par Yusuke Miyazaki
© YAYOI KUSAMA. Avec l’aimable permission de David Zwirner, Ota Fine Arts et Victoria Miro

Lexique

* Que veut dire «art contemporain»? Le mot «contemporain» signifie «maintenant» ou «de notre temps». L’art contemporain est créé par des artistes qui sont en vie en ce moment ou qui ont vécu récemment.

* Installation d’art immersive: Une installation immersive est une grande sculpture faite de plusieurs parties différentes dans lesquelles nous pouvons entrer et nous déplacer. À l’intérieur de l’installation, nous avons l’impression d’être enveloppé·e·s, de plonger dans quelque chose.

* Formes biomorphiques: Des formes ou des images qui ressemblent à des formes vivantes, comme des personnes ou des plantes.

Thèmes

La nature

Depuis l’enfance, Yayoi Kusama puise une grande partie de son inspiration artistique dans la nature. Au Japon, sa famille possédait une ferme semencière, et elle a grandi entourée de vastes environnements naturels, remplis de fleurs et de plantes. Lorsque Kusama avait dix ans, elle a commencé à avoir des visions, croyant que les fleurs autour d’elle se multipliaient et lui parlaient. Elle transpose ces expériences dans ses œuvres. Les citrouilles sont aussi depuis longtemps un objet d’intérêt pour Kusama. Elle a commencé à les dessiner enfant, puis, une fois adulte, elle s’est mise à en faire des sculptures. Pour Kusama, la forme et la couleur envoûtantes des citrouilles sont devenues une sorte d’autoportrait, une représentation d’elle-même.

Yayoi kusama theme nature

L’avant-garde

Les artistes d’avant-garde créent des œuvres expérimentales qui repoussent souvent les limites de notre compréhension de ce qu’est l’art. Depuis le début de sa carrière à New York dans les années 1950, Yayoi Kusama crée des œuvres avant-gardistes qui défient les styles artistiques traditionnels. De bons exemples sont ses immenses peintures Infinity Net [Filets infinis] qui sont composées de motifs à pois répétitifs qui s’étirent au-delà des canevas pour recouvrir les murs et divers objets de son studio transformant ainsi en art des objets du quotidien. À l’époque, le fait de brouiller les frontières entre les objets du quotidien et les objets artistiques constituait une idée nouvelle. Aujourd’hui, des milliers de personnes font la queue pour prendre une photo à l’intérieur des installations de lumières et de miroirs de Kusama – intitulées Infinity Mirrored Rooms [Salles de miroirs infinis] – et la publier en ligne. Encore une fois, Kusama est à l’avant-garde et est considérée comme l’une des plus célèbres artistes vivantes de notre époque.

Yayoi kusama theme avant garde

L’art immersif

L’art immersif peut être décrit comme un état d’être qui comprend plusieurs sens à la fois et qui crée une impression d’enveloppement et de transformation. Par ses œuvres, telles que ceux de sa série INFINITY MIRRORED ROOM (1965 –) [Salles de miroirs infinis], Kusama a découvert une façon de communiquer ses visions aux visiteur·euse·s À l’aide de miroirs et de motifs répétitifs, elle crée un monde sans limites, où la réalité se conçoit comme un univers inconnu et infini. La série de peintures sur laquelle travaille actuellement Kusama s’intitule My Eternal Soul (2009⁠—) [Mon âme éternelle]. Elle nous invite à plonger dans les réflexions émotionnelles de l’artiste. Ces peintures de grande taille peuvent être interprétées comme une sorte de méditation par la répétition et la visualisation. Des formes biomorphiques colorées recouvrent ses toiles et nous transportent vers une réflexion sur les constants changements qui se produisent dans nos vies.

Yayoi kusama theme art immersif

Activité 1

Yayoi kusama activite 1
Yayoi Kusama, Pumpkin (L), 2016. Bronze poli miroir, teinture et laque acrylique
© YAYOI KUSAMA. Avec l’aimable permission de David Zwirner, Ota Fine Arts et Victoria Miro

Les voix des citrouilles: un collage poétique

Thème: Nature

Matériel: matériel trouvé organique ou recyclé (voir plus bas), grande feuille de papier cartonné ou de carton, papier, marqueurs, ciseaux, colle.

Yayoi Kusama est profondément fascinée par les objets qu’elle trouve beaux ou insolites, comme les macaronis, les fleurs et les citrouilles. Elle explore son intérêt envers ces objets en créant plusieurs œuvres d’art qui s’en inspirent, dont des sculptures, des peintures et de la poésie.

Dans cette activité, nous allons combiner ces inspirations afin de créer un poème sculptural fait de matériel trouvé.

Partie 1: Faire le collage

Étape 1: Rassemble le matériel dont tu as besoin pour faire ton collage. Il peut s’agir de matériel organique que tu as trouvé dehors (des feuilles, des fleurs fraîches ou séchées, des brindilles, etc.) ou des matériaux provenant de ton bac de recyclage (du papier, du carton, des boîtes à œufs, du plastique, etc.).

Étape 2: Dépose sur une table un grand morceau de papier cartonné, de carton bristol, de carton ou de toute autre sorte de papier épais. Il servira de base à ton collage.

Étape 3: Sers-toi de tes ciseaux pour découper ton matériel en formes et en tailles qui te plaisent. Tu peux les faire aussi grandes ou aussi petites que tu veux.

Étape 4: Dispose tes morceaux sur ta base et fais-les bouger jusqu’à ce que tu sois satisfait·e de leur disposition. N’oublie pas que tu peux superposer les pièces. Lorsque le résultat te convient, colle les morceaux sur la base.

Partie 2: Composer le poème et l’intégrer au collage

Étape 5: Une fois ton collage terminé, il est temps de rédiger ton poème. Choisis un élément de la nature qui te fascine. Pour Kusama, c’était les fleurs et les citrouilles, mais tu peux choisir ce que tu veux, comme une plante, un animal, une rivière, ou même la température. Écris ton poème en te mettant à la place de l’objet ou de l’élément que tu as choisi. Si ton élément naturel pouvait parler, qu’est-ce qu’il ou elle nous dirait? Ton poème n’a pas besoin d’être long — entre 2 et 5 lignes — ni de rimer. Avec un marqueur, tu peux l’écrire directement sur ton collage ou l’écrire sur plusieurs petits morceaux de carton ou de tout autre matériel que tu pourras ensuite coller sur ton collage.

Activité 2

Yayoi kusama activite 2
Yayoi Kusama
I’m Here, but Nothing, à la Maison de la culture du Japon, Paris, 2000
Avec l’aimable permission de © YAYOI KUSAMA

Papier d’emballage avant-garde

Thème: Avant-garde

Pour cette activité, nous allons explorer l’idée qu’a eue Kusama d’activer son environnement en couvrant des objets ordinaires avec de l’art. Nous allons commencer par créer un motif répétitif et décoratif sur du papier blanc ou uni d’emballage, puis nous allons l’utiliser pour envelopper des objets du quotidien qui se trouvent dans la pièce (dans ta classe ou à la maison).

Matériel: Styromousse recyclé, papier d’emballage blanc ou uni (en papier mince ou en papier de soie), peinture acrylique, pinceaux, ciseaux, crayons à la mine usée (arrondie).

Étape 1: Sur le styromousse recyclé, trace des formes avec ton crayon. Si tu veux créer un motif à l’intérieur de tes formes, dessine dedans en appuyant fermement pour produire une empreinte. Cette méthode fonctionnera mieux si tes crayons ne sont pas aiguisés.

Étape 2: Découpe les formes. Tes étampes sont prêtes!

Étape 3: À l’aide de la peinture acrylique et d’un pinceau, applique une couche de peinture sur ton étampe – ni trop mince, ni trop épaisse! S’il y a une empreinte sur ton étampe, tu peux enlever la peinture des craques en utilisant ton crayon.

Étape 4: Applique la face peinte de ton étampe sur ton papier d’emballage. Fais autant d’empreintes d’étampes que possible avec la peinture, puis recommence jusqu’à ce que ton papier soit recouvert d’un motif répétitif. Ce procédé s’appelle « impression ».

Étape 5: Une fois que le motif imprimé est sec, tu peux utiliser ton papier d’emballage pour enrober des objets dans la pièce. Voilà, tu as activé ton environnement grâce à l’art!

En groupe: Tu peux aussi faire cette activité en groupe et créer une œuvre collective avec tous vos différents motifs.

Activité 3

Yayoi kusama activite 3 partie 1
Yayoi Kusama, THE LOVE I MET IN HEAVEN, 2016. Acrylique sur toile
© YAYOI KUSAMA. Avec l’aimable permission de David Zwirner, Ota Fine Arts et Victoria Miro

Partie 1: Un dessin collaboratif inspiré par les peintures My Eternal Soul (2009—) [Mon âme éternelle] de Yayoi Kusama

Thème: Art immersif*

Dans la série de peintures My Eternal Soul (2009—) [Mon âme éternelle], l’artiste exprime sa quête d’humanité, d’amour et de paix. En observant cette série, nous y découvrons des formes biomorphiques* et des répétitions. Ces œuvres présentent des motifs et des formes colorés qui ressemblent à des plantes, à des cailloux, à des cellules, à des formes de yeux et à des pois, pour n’en nommer que quelques-uns. L’artiste utilise une gamme de peintures acryliques colorées ainsi que d’épaisses lignes noires pour délimiter ses formes.

Dans cette activité, nous allons réfléchir à la façon dont l’art peut communiquer notre perception du monde qui nous entoure: comment nous le voyons, comment nous l’imaginons et comment il nous fait nous sentir. À l’aide de marqueurs noirs et de crayons à colorier, nous allons créer un dessin collaboratif* inspiré par l’œuvre de Yayoi Kusama.

Matériel: Grandes feuilles de papier, marqueurs noirs à pointe large, crayons, marqueurs de couleur.

Étape 1: Déposez une grande feuille de papier sur une table suffisamment grande pour que 4 ou 5 personnes puissent s’y rassembler.

Étape 2: Avec des marqueurs noirs à pointe large, tracez diverses formes organiques*.

Étape 3: Observez votre création dans son ensemble et créez des liens entre les formes à l’aide de traits et de motifs. Par exemple, vous pouvez dessiner des visages, des corps et des êtres vivants.

Étape 4: Coloriez les formes et l’arrière-plan avec des crayons et des marqueurs.

Étape 5: Observez votre dessin collaboratif et discutez du résultat.

Points de discussion:
Décrivez l’univers que vous avez créé en équipe.
Quelles formes biomorphiques voyez-vous?
Quelle émotion ressentez-vous lorsque vous observez votre dessin collaboratif?

Lexique

* Collaboratif: Quelque chose qui est fait en équipe.

* Immersif: Un sentiment d’être enveloppé.e, de plonger dans quelque chose.

* Biomorphique: Des formes ou des images qui ressemblent à des formes vivantes, comme des personnes ou des plantes.

* Formes organiques: Les formes organiques sont irrégulières; leur contour est fluide et elles n’ont pas d’angles aigus. On retrouve de nombreuses formes organiques dans la nature.

Yayoi Kusama013
Yayoi Kusama, INFINITY MIRRORED ROOM — DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE, 2019. Verre miroité, bois, système d'éclairage DEL, métal et panneau en acrylique © YAYOI KUSAMA. Avec l’aimable permission de David Zwirner; Ota Fine Arts et Victoria Miro. Photo: Kerry McFate

Partie 2: Un kaléidoscope fait maison pour nous immerger dans notre dessin collectif

Yayoi Kusama s’intéresse beaucoup aux idées liées à:
- l’infini (ce qui ne se termine jamais);
- l’oblitération (s’effacer pour ne faire qu’une avec son environnement grâce aux motifs);
- et l’hallucination (s’imaginer voir des choses).

Inspirée par ces notions, cette activité te fera vivre une expérience visuelle totalement immersive et psychédélique en t’invitant à fabriquer ton propre kaléidoscope!

Un kaléidoscope est un outil qui produit de multiples motifs colorés. Ces motifs nous rappellent les types d’environnement créés par Kusama dans ses salles de miroirs infinis.

* Tu peux utiliser ton kaléidoscope pour observer le dessin collaboratif que tu as fait en équipe lors de l’activité précédente!

Matériel: crayon, règle, ciseaux, pistolet à colle ou bâton de colle, ruban adhésif transparent, rouleau de papier cartonné, papier coloré/papier d’emballage/papier Mylar/tout autre type de papier réfléchissant ou miroir.

Étape 1: Recouvre ton rouleau de papier cartonné avec du papier de fantaisie coloré.

Étape 2: Mesure une forme de 4 po x 4 ½ po dans ton papier Mylar ou miroir, puis découpe-la.

Étape 3: Plie le papier Mylar en trois parties sur la longueur afin de former un prisme triangulaire, et joins les bouts avec du papier adhésif.

Étape 4: Insère le papier Mylar dans ton rouleau de papier cartonné et redécouvre ton environnement à travers ton kaléidoscope en regardant par une extrémité et en le tordant de tous les côtés!

Envoyez-nous vos créations!

Rejoignez la communauté et partagez vos résultats des activités avec le mot-clic #fondationphi ou identifiez-nous @fondationphi sur les réseaux sociaux!


Suivez-nous sur:
Instagram
Twitter
Facebook

Illustration (couverture): Chiladen