Aller à la navigation Aller au contenu

Studio

HEADER Phi in Venice Camilla Martini PHISTUDIO
Crédit: Camilla Martini

PHI immersif: Théâtre du virtuel

Six mois d’art et de technologie à Venise

Installation

Pendant six mois, PHI a démontré toute sa gamme de compétences à Venise, avec son programme PHI immersif: Théâtre du virtuel. Une présence continue en quatre phases, qui a vu la diffusion d’œuvres de réalité virtuelle de grands noms de l’art et une création multidisciplinaire issue d’une résidence d’artiste à PHI.

Avec son programme PHI immersif: théâtre du virtuel présenté à la galerie Ca' Rezzonico en marge de la 58e Biennale de Venise, PHI a démontré son engagement à explorer de nouvelles formes de consommation de l’art, en l’association en l’occurrence avec la technologie. Nous confirmons ainsi notre rôle de pionniers dans la diffusion d’œuvres XR et VR, et notre volonté d’avancer continuellement vers les prochaines générations artistiques.

1 Phi Invasor Renata Morales luke walker 040 1
Crédit: Luke Walker

La première phase du programme vénitien a permis à PHI de démontrer sa portée d’incubateur de talents, révélant le travail d'artistes locaux sur la scène internationale. Dans cette optique, le pôle culturel a apporté une plateforme d’expression à l’artiste québéco-mexicaine Renata Morales, artiste plasticienne, sculptrice et créatrice d’installations monumentales. Au terme d’une résidence de deux ans au Centre PHI, cette créatrice multidisciplinaire a pu présenter à la galerie Ca’ Rezzonico de Venise son exposition Invasor, assemblage monumental d’objets récupérés, autoportraits et céramiques à l’effigie d’animaux, femmes, dinosaures et chimères. Un travail titanesque et engagé, illustrant avec puissance les effets du réchauffement climatique.

INVASOR PAR RENATA MORALES

Phi Invasor Renata Morales luke walker 026 1
Crédit: Luke Walker
Phi Invasor Renata Morales luke walker 038 1
Crédit: Luke Walker
Phi Rising Marina Abramovic luke walker 073 1
Crédit: Luke Walker

Les six mois de présence à Venise ont aussi permis à PHI de présenter une programmation variée, signe d’une collaboration solide et à long terme avec la compagnie de production VR Acute Art. Ainsi ont notamment été présentées les premières œuvres de réalité virtuelle de figures majeures de l’art contemporain, comme Marina Abramović et Anish Kapoor, ainsi qu’une création signée Olafur Eliasson. L’événement a, en outre, permis de mettre de l’avant la création montréalaise, avec Speculating Futures ainsi que le théâtre expérimental VR Believe Your Eyes, de Punchdrunk International et Samsung Electronics.

Il ne s’agit pas simplement de proposer un assemblage d’œuvres variées, mais de créer un univers autour d’elles. Une ombrelle cohérente, une aventure où chaque création est un chapitre. L’expérience ne commence pas au moment où le visiteur se voit poser le casque de VR, mais longtemps avant, grâce à l’atmosphère mise en place annonçant la vision de l’artiste.

LA CRÉATION LOCALE CÔTOIE L'INTERNATIONALE

Le pôle culturel de PHI a apporté une plateforme d’expression aux artistes intéressés par les changements climatiques. La première œuvre en réalité virtuelle de Marina Abramović, présentée en collaboration avec Acute Art, est un appel à l'action aussi poétique qu'inquiétant. Rising expose les spectateurs aux effets de la hausse du niveau de la mer afin de les responsabiliser face aux changements climatiques.

Outre le Invasor de Renata Morales, les six mois de programmation ont aussi permis de mettre en avant des créations montréalaises comme Speculating Futures. Pour cette installation à trois canaux basée sur le climat géopolitique et les enjeux environnementaux actuels, il a été demandé à cinq artistes de se projeter 20 ans dans l'avenir pour présenter leur vision des scénarios que le futur nous réserve. PHI a ainsi eu le plaisir de diffuser simultanément les visions futuristes des créateurs locaux Fvckrender, Miri Chek, Maryse Goudreau, Caroline Monnet, et George Fok, artiste visuel, réalisateur, photographe et directeur de création à PHI.

Speculating Futures George Fok Phi in Venice Photo Camilla Martini PHI Studio
Speculating Futures de Fvckrender, Miri Chek, Maryse Goudreau, Caroline Monnet et George Fok, PHI à Venise, Crédit: Camilla Martini

METTRE EN PLACE UN TERRAIN DE JEU

Tout au long de notre présence à Venise, PHI a collaboré avec la plateforme de production et de distribution de créations interactives de réalité virtuelle Acute Art afin d'offrir aux artistes comme au public un terrain de jeu où ils peuvent explorer et interagir, favorisant le dialogue et la pensée critique par le biais d'expériences à la fois artistiques et technologiques.

Outre l’œuvre de Marina Abramović, la programmation variée inclut notamment les premières œuvres de réalité virtuelle de Paul McCarthy et Anish Kapoor ainsi qu’une création signée Olafur Eliasson. PHI a également présenté l’expérience théâtrale multisensorielle Believe Your Eyes, de Punchdrunk International et Samsung Electronics. Citons par ailleurs Lunatick, la collaboration produite par Acute Art entre le sculpteur britannique Antony Gormley et l’astrophysicien Dr. Priyamvada Natarajan.

CINÉMA VR EN CAVALE

Enfin, PHI a fait voyager son Cinéma VR, implanté au Centre PHI depuis 2019. Concept de projection entièrement consacré au format narratif visionnaire qu’est la réalité virtuelle, il offre une expérience collective (plusieurs dizaines de personnes à la fois) et immersive qui redéfinit la façon dont nous percevons et interprétons notre monde. Toutes les œuvres présentées ont été produites par Felix & Paul Studios, dont Traveling While Black (réalisée par Roger Ross Williams et Ayesha Nadarajah), ainsi que les volets 1 et 2 de Space Explorers.

VR Cinema PH Iin Venice Camillo Pasquarelli PHI Studio
Cinéma VR, Crédit: Camillo Pasquarelli

Un projet en tête?

Voyez comment PHI peut vous aider.

Projets similaires