Aller à la navigation Aller au contenu

Centre

Nuit Blanche2020 Simulation Acceleration Cover

Simulation /
Accélération

  • Événement
  • Nuit blanche à Montréal
  • Musique
  • Art public
Voir l'addresse sur Google Map

Centre PHI 315, rue Saint-Paul Ouest
Montréal, Québec, H2Y 2M3

Portes: 21h

18 et +

Entrée libre

Vidéo: Didier Pigeon-Perreault
Photos: Arthur Gauthier

Une installation artistique participative à l'occasion de la 17e édition de la Nuit blanche à Montréal.

Ce qui nous rend plus rapides ne nous rend pas plus forts

Simulation/Accélération est une représentation scénique et interactive du cycle infini de l’hyperconnectivité, menant elle-même à l’hyperconsommation, et inversement. Alimenté par la souveraineté numérique et l’angoisse de ne pas être là au bon moment, le système contemporain n’a de cesse d’accélérer le désir de consommation à une vitesse exponentielle.

C’est à cette réflexion interactive que le visiteur va prendre part, sur plusieurs sites du Centre Phi. Une expérience multi-sensorielle consistant en un assemblage d’art numérique, de réalité augmentée, d’objets physiques et un habile jeu de projections sur fond vert. Une équipe de jeunes acteurs en costumes verts (Roxane Azzaria, Jobel Simo-Paris, Dorianne Lens-Pitt, Julie Boissonneault, Laurent Simard, Parfaite Ségolène Moussouanga, Elodie Bégin, Pauline Benguigui), interagissant avec le visiteur, donne corps à cette épopée de la frénésie contemporaine.

Le serpent se mord la queue. Tout comme Internet et les plateformes numériques nous offrent une simulation de la vie réelle par écrans interposés, voici leur reproduction dans la vie réelle. Voir puis être vu, puis se voir être vu. Agir, puis subir. Dans ce tableau immersif disparaît la frontière entre actes et conséquences, en un ballet où spectateurs et performeurs échangent leurs rôles. Ou quand la réflection mène à l’action.

Programmation

La vie sur écran vert

Dans cette installation d’environnements immersifs sur fond vert, Phi propose d’explorer l’esprit du troisième millénaire. Un enchevêtrement irrévocable d’hyperconnectivité, de capitalisme numérique et de dégradation environnementale généré par l’action humaine collective. Entourés de projections sur grands écrans, les participants verront leurs gestes capturés et retransmis simultanément dans l’enceinte du Centre. La vidéo est ensuite diffusée et truquée, dérivée, par la magie de l’écran vert et des accessoires. Ce qui se trouve hors scène constitue désormais le matériau qui doit être vu: un jeu absurde portant sur l’existence à l’intérieur d’une simulation, une représentation de l’activité humaine collective, qui amplifie le coût environnemental et humain.

DJ sets

(21h30-22h30) Juju Le Moko: Ce DJ explore les sonorités électroniques rave et les rythmes afro-caribéens. Le tout est propulsé par le tempo percutant de sa boîte à rythmes TR-808.

(22h30-23h30) Sies Marlan: Le projet musical d’Anne Bertrand, DJ montréalaise dont les sets abordent une house hypnotique imprégnée de boucles trance soutenues.

(23h30-00h30) Zandoli II: Ce duo multidisciplinaire basé à Tiohtiá:ke (“Montréal”) est composé de Tonton Osman et G L O W Z I. Il mêle coupé-décalé, afro house, Broken Beat et plusieurs autres genres musicaux afin de servir un cocktail musical épicé, funky et bien assaisonné à ses divers publics.

(00h30-01h30) DJ NDN: Ian Campeau est l’un des pionniers de la musique électronique indigène de style Electric Powwow, ou Powwow-Step. Étant l’un des co-fondateurs et ancien membre du groupe A Tribe Called Red (ACTR), il a tourné mondialement à Coachella, Bonnaroo, Afropunk et Glastonbury. Avec une combinaison puissante entre art et activisme, ce DJ utilise sa notoriété pour parler des problèmes liés au racisme, à la violence basée sur le genre et aux maladies mentales. Il est Ojibwe et Anishinaabe, des Premières Nations Nipissing.

Visuels par VJ Vini Vici

Vert sur vert - performance de mode

Vert sur vert est une performance de mode présentée par Milan Tanedjikov, professeur au Collège Lasalle et fondateur de Lignes de Fuite: un programme de monitorat pour les nouveaux gradués. Cette performance utilise la satire et l’abstraction pour commenter l’état absurde de l’industrie de la mode dans ce monde plus que connecté.

Direction artistique et production: Milan Tanedjikov
Direction artistique et stylisme: Scarlet Dahye Lee (@scarletmeditates), Alexandre Simard (@alexanclre), Omar Antabli et Marianne Déry
Coordination: Sydney Dionne et Geneviève Deland (@z.est.e)
Maquillage et coiffure: Nève Chamberlain (@nevekerry) et Cyril Beynet (@cyrilbeynet)
Vêtements: Vicki Lamontagne, Véronique Jean, Olivier Desrocher, Shairda et Lorna Theodora Cantalare
Chaussures: Geneviève Deland (@z.est.e), Sydney Dionne (@sydney.dionne), Jiayu Jiang (@99.bpm), Sabrina Launière (@uunpeusauvage), Yang zhiJie (@jerefaty), Omar Antabli et Marianne Déry en collaboration avec Emile Racine
Modèles: Éloïse Simard, Gabrielle Colpron, Joephillip Lafortune, Khaled Antably, Mael Bourbonnais et Yvonne Léa
Photographie: Yuefeng Jiang

nuitblanche.com

Plus d’événements

Ciela Outrances experienceaudioimmersif IMG5
Expérience Poésie

Ciel à outrances

17 févr. 29 mai

Ciel à outrances est un voyage audio-immersif captivant de 45 minutes de cinq histoires fictives en marge des événements du 11 septembre 2001 conçu et mise en scène par l'artiste multidisciplinaire Brigitte Poupart

Eternal Darkfield Radio Cover
Expérience Immersion

ÉTERNELLE

17 févr. 29 mai

Présentée pour la première fois au Canada, ÉTERNELLE est une expérience audio immersive pour une personne, seule dans un lit

Superheros PGLO
Exposition Communauté

Collabo

Pouvoir

16 mars 5 juin

Un projet à plusieurs volets composé de dessins, de textes, d’affiches et du puissant et émouvant court-métrage documentaire Pouvoir, réalisé par Paul Tom

PHI Centre Techno World WEBCOVE Rcrop
Exposition Musique

TECHNO WORLDS

13 mai 19 juin

Une exposition à la croisée de la musique, de l’art, de la pop, des médias et des technologies en lien avec la scène techno multiforme, aux genres et aux projets politiques issus des sous-cultures des années 1980 à aujourd’hui et retrace les processus d’appropriation culturelle et économique