Aller à la navigation Aller au contenu
210804 PHI C Comp Web Header 1

Home

À PROPOS DE PHI

PHI

Mission :
S'engager avec les idées les plus pertinentes de notre temps à travers l'art et la culture

Vision : 
Devenir une référence critique pour la présentation et la production d’expériences significatives avec l’art et la culture

[]

Fondée par la protagoniste culturelle, Phoebe Greenberg, PHI est une infrastructure en perpétuelle évolution soutenant l’art et les artistes qui sondent les réalités de notre époque et l’accessibilité mutuelle — et radicale — entre eux et les publics.

Ses composantes, la Fondation PHI, le Centre PHI et le Studio PHI s’intéressent et s’engagent avec une variété de disciplines, des médiums multiples et des modes de présentation publique divers, liées par un engagement commun envers une réflexion et des idées d’avant-garde, une réponse à la condition contemporaine et une profonde humanité comme dénominateur.

les disciplines incluent : art, musique, cinéma, danse, art de la performance, art culinaire et autres

les médiums incluent : peinture, sculpture, performance, activations sociales, technologies immersives / interactives (réalité étendue / XR) et autres

les modes de présentation incluent : expositions, performances, projections, conférences, et autres

les programmes incluent : éducation, médiation, résidences et autres

PHI Contemporain

Superficie du terrain : 1 600 m² / 17 500 pi² (au niveau du sol)
Site — zone constructible totale :
4 900 m² / 52 700 pi² (au-dessus du sol)
Programme du projet — zone totale :
6 900 m² / 74 000 pi²

[]

210827 PHI C web PHI C image

En 2019, PHI a entamé un effort de planification stratégique visant à définir la prochaine phase de son évolution. Alors que cette initiative était lancée, l’opportunité d’acquérir quatre édifices patrimoniaux et un lot adjacent dans l’est du Vieux-Montréal s’est présentée. Rapidement, Phoebe Greenberg a su voir le potentiel que cette acquisition pouvait représenter : une nouvelle opportunité pour PHI de générer un espace inédit permanent pour consolider, étendre et faire se rencontrer son offre culturelle, ses communautés et la vie publique de la ville — une proposition constamment renouvelée incarnant et déployant le legs de PHI, PHI Contemporain.

PHI Contemporain sera une institution et un espace consacré à l'examen critique du contemporain à travers la lentille de l’art et de la culture. Il consolidera toute l’étendue de l’offre culturelle publique de PHI — actuellement divisée entre le Centre et la Fondation — afin de créer un espace ouvert consacré à sonder les idées les plus pertinentes de notre époque en conviant le public et en présentant toutes les dimensions de l’art, du discours et des pratiques créatives. Chez PHI Contemporain, les expositions conçues de manière pointue et avec un fort esprit critique (tout comme à la Fondation) rencontreront des œuvres d’avant-garde provenant de territoires créatifs en plein essor (telles que présentées au Centre) — permettant à PHI d'explorer pleinement les synergies accidentelles et les opportunités curatoriales qui ont émergé grâce à leur poursuite parallèle et leurs préoccupations émergentes.

Le nouveau site abritera des espaces d’exposition, un réseau de galeries pour les nouveaux médias, des espaces studio, de médiation et de recherche et un « domaine public » étendu, comprenant des équipements et des espaces pour des activations et usages informels et formels. Alors que PHI Contemporain a le regard tourné vers le futur, l’historicité de son site est abordée telle la fondation de legs auxquels PHI connectera les siens — un forum culturel durable et perpétuellement pertinent pour les générations actuelles et futures.

Échelle / site du projet

PHI Contemporain abritera un programme spatial d'approximativement 6 900 m² / 74 000 pi², situé sur un site d’une grande valeur historique (bien qu’il n’ait pas de désignation officielle) dans l'extrémité est du quartier historique de Montréal, le Vieux-Montréal. Le site a été marqué historiquement à la fois par l'établissement des autochtones, les périodes coloniales française et britannique, et les époques contemporaines. C’est un palimpseste de périodes et d’occupations, composé de quatre immeubles patrimoniaux interconnectés ainsi que d’un lot adjacent (maintenant) vacant, datant des 18e et 19e siècles. Le site a un fort potentiel urbanistique, situé dans un secteur de la ville qui se transformera rapidement d’un secteur principalement touristique à un secteur très diversifié et habité. À travers son caractère émergent, et le rôle de PHI Contemporain, le secteur détient le potentiel de participer activement à l’évolution des vies civile et culturelle de la ville.

La vie de PHI

La vie de PHI

L'histoire de PHI

[]

PHI est reconnu pour ses explorations de pointe de l’art et de la société et sa curiosité marquée envers les nouvelles technologies en tant qu’éléments inhérents à la vie contemporaine. Il est une institution participant de la renaissance culturelle, composée de la Fondation PHI pour l’art contemporain, du Centre PHI et du Studio PHI — ces composantes, mues par une mission commune, ayant chacune un mandat à la fois précis et complémentaire. PHI Contemporain, le sujet de ce concours, sera l’incarnation de la prochaine phase stratégique de l’évolution de PHI ainsi que le futur site et le dépositaire de son legs établi et grandissant.

PHI a été fondé à Montréal, Canada, en 2007 par l’entrepreneure culturelle Phoebe Greenberg. Après avoir évolué pendant près de deux décennies dans l’univers du théâtre, elle a choisi de se consacrer à son intérêt vif et grandissant pour l’art contemporain. Fondamentalement déterminée à s’investir entièrement dans ce nouveau chapitre, elle a dû faire un choix. Sa réponse perspicace (particulièrement dans le contexte philanthropique et institutionnel de la ville et de l’époque) a été d’investir non pas dans l’art en lui-même, mais bien dans la création d’une infrastructure culturelle pour soutenir en permanence l’échange entre l’art contemporain et le public : une institution sans volonté d’acquisition présentant de l’art contemporain — s’inspirant du modèle de la kunsthalle que l’on voit beaucoup en Europe, quoique plutôt étranger au contexte nord-américain et certainement étranger au contexte montréalais. L’accès serait gratuit pour le public, faisant écho à la vision d'un art accessible et partie intégrante du quotidien, comme elle en a fait l’expérience lors de son séjour de presque dix ans à Paris.

Son lieu de prédilection pour l’institution serait le Vieux-Montréal, le quartier qu’elle habite depuis le début des années 90, à son retour de Paris. C’était paradoxalement un choix à la fois évident et improbable. Malgré son caractère historiquement significatif et architecturalement monumental, le quartier était lourdement désaffecté au niveau urbanistique (un bâtiment sur neuf était alors vétuste ou vacant). Malgré tout, Phoebe Greenberg a reconnu le potentiel unique de ses édifices pour y enraciner et y abriter l’art contemporain; et, à l’inverse, le potentiel d’une offre culturelle renouvelée pour catalyser le caractère et la réappropriation civile d’un tel quartier dans la ville.

Sa vision s’est avérée prophétique. Au cours des quinze dernières années, PHI a acquis et restauré cinq bâtiments patrimoniaux — quatre d’entre eux accueillent toujours les activités de la Fondation, du Centre et du Studio — et le quartier a commencé à ancrer de nouvelles racines dans la ville. La position progressiste et tournée vers l’avenir de PHI est maintenant continuellement renforcée par sa présence en tant qu’institution incontournable et de référence, et catalyseur urbain au sein de la ville de Montréal.

PHI en évolution

Le portefeuille d’expériences, de ressources, de réseaux et d'opérations de PHI a évolué en une constellation dynamique d’activités au sein de la Fondation, du Centre et du Studio. Le mûrissement et le potentiel en constante évolution de cette constellation ont incité PHI à entreprendre une évaluation stratégique des opportunités qu’il pourrait faire émerger et de ce que cela pourrait signifier pour le prochain chapitre de son évolution institutionnelle. À travers cet exercice, PHI a consolidé sa mission, articulé ses ambitions et s’est orienté vers un écosystème hautement stratégique de parties complémentaires, conçu pour faire grandir ses forces et capacités et solidifier son legs futur.

Au cœur de l’élaboration de sa mission et de cet écosystème réside le potentiel de PHI en tant que phare du contemporain — à la fois en tant qu’institution culturelle se consacrant à la présentation d’art de classe mondiale et en tant que laboratoire public pour la production créative d’œuvres et d’idées d’avant-garde. Le nouveau site Bonsecours de PHI représente l’opportunité de réaliser ce potentiel grâce à l’optimisation de ses activités en accord avec un portefeuille réorganisé de sites et d’espaces.

Au niveau curatorial, les territoires de création de PHI s’étendent et évoluent, en matière de médias et de sujets. Les médias vont du visuel (peinture, sculpture, etc.) au social (événements, rassemblements, etc.) en passant par le numérique (XR, IA, virtuel, etc.). Les sujets vont de l’action collective (cf. Yoko Ono), à l’exploration scientifique (cf. Felix & Paul Studios : The ISS Experience), en passant par les constructions sociétales (cf. Phil Collins : l’industrie carcérale) pour ne nommer que ceux-ci. Mais le plus intéressant est peut-être la manière dont les synergies entre ces médias et ces sujets deviennent de plus en plus évidentes à mesure que les technologies se développent et que les préoccupations sociales deviennent de plus en plus partagées et omniprésentes.

S’appuyant sur son regard artistique, ses publics établis et son vaste réseau d’artistes, de collaborateurs et d’installations, PHI est dans une position unique pour offrir à la fois une diversité d’œuvres de classe mondiale et pour contextualiser leur pertinence contemporaine en mettant ces synergies en lumière. Toutefois, sa capacité à le faire est actuellement limitée par le fait que la présentation des œuvres et sujets est morcelée à travers différents bâtiments plutôt que dans un lieu unique, envisagé comme multiple, mais unifié.

Avec l’ajout de ce nouveau site, PHI évoluera en deux lieux connexes, mais distincts — un Centre PHI repensé et PHI Contemporain —, chacun voué à des mandats remaniés qui contribueront grandement à la mission plurielle de PHI.

Le Centre PHI renforcera sa position en tant que centre de production, de recherche et de développement créatif d'œuvres à l'intersection de l'art et de la technologie. Il abritera un espace élargi pour le Studio PHI et les programmes de résidences de PHI, et déploiera ses espaces de présentation publique comme des espaces hybrides d’exposition/de test où le public demeurera central — à la fois comme spectateur et comme sujet, prenant part au processus de création et contribuant, grâce à sa participation, au développement et à la réalisation de projets et d’expériences enrichissantes.

Situé sur le nouveau site Bonsecours, PHI Contemporain consolidera les activités destinées au public de la Fondation et du Centre (proposition actuelle) et servira de point de rencontre central pour les activités, les communautés et les publics de PHI. Il est important de noter que l’intention derrière cette consolidation de la programmation n’est pas d’aplanir la diversité des contenus et des méthodologies respectives de la Fondation et du Centre, mais plutôt de leur permettre de coexister dans une plus grande proximité pour permettre un dialogue enrichissant, en faire émerger des synergies et offrir un territoire étendu pour l’exploration et la contemplation du contemporain pour ses usagers et publics. La nouvelle institution abritera également un généreux « domaine public » conçu pour favoriser les échanges porteurs et une fluidité accrue entre la vie publique et l’expérience de l’art.

Fondation PHI pour l'art contemporain

Fondation : 2007
Date d'acquisition du bâtiment : 2003
Localisation 
: 451 et 465, rue Saint-Jean, Montréal
Superficie (programme total) 
:
451, rue Saint-Jean - 650 m² / 7 000 ft² 
465, rue Saint-Jean - 390 m² / 4 200 ft ²

en savoir plus

[]

Fondation PHI building
Extérieur du bâtiment de la Fondation PHI.

Créée en 2007 par Phoebe Greenberg, la Fondation PHI pour l’art contemporain (anciennement connue sous le nom de DHC/ART) est un organisme sans but lucratif qui se consacre à offrir des expériences marquantes en art contemporain au public. D’envergure internationale tout en étant ancrée dans le contexte local, l’ensemble de sa programmation est offerte gratuitement pour réaffirmer son engagement envers l’accessibilité et l’inclusion. La Fondation est mue par un désir de favoriser la connexion à travers l’art et d’offrir une programmation qui incite à la curiosité et à la pensée critique tout en faisant place au plaisir et au ludique. La Fondation est un lieu de rassemblement, voué à favoriser les échanges conviviaux célébrant l’art comme élément du quotidien.

Depuis sa création, la Fondation PHI a présenté le travail de 86 artistes contemporains dans 31 expositions. Parmi celles-ci, plus de vingt présentaient la première exposition solo majeure d’artistes de renommée internationale, ou leur première canadienne. Sise dans des bâtiments historiques du Vieux-Montréal, sa programmation a été saluée par la critique sur les scènes locale et internationale. Chaque année, la Fondation PHI accueille et produit deux à trois expositions majeures ainsi qu’une série d’événements publics, des projets spéciaux collaboratifs et des programmes d’éducation et d’engagement du public très novateurs.

Centre PHI

Fondation : 2012
Date d'acquisition du bâtiment : 2006
Localisation 
: 315, rue Saint-Paul Ouest
Superficie (programme total) 
: 3 000 m² / 32 000 pi²

en savoir plus

[]

PHI Centre building
Extérieur du bâtiment du Centre PHI.

Le Centre PHI (fondé en 2012) se consacre à l’innovation aux frontières de la production créative et encourage la conception, le développement, la production et la présentation d’une grande variété de disciplines et de formes, avec un accent sur les technologies numériques et les nouveaux médias. Situé entre les murs et la structure d’origine d’un bâtiment historique de l'industrie légère du Vieux-Montréal, ses programmes et son architecture ont été conçus pour faire preuve d’agilité, d’adaptabilité et d’une grande capacité de production. Ces dimensions sous-tendent le caractère institutionnel du Centre tout autant que le modèle de sa programmation et la multitude d’activités qu’il accueille.

À la croisée de l’art, du cinéma, de la musique, du design et de la technologie, le Centre PHI travaille à étendre les lieux de la production créative et de la consommation de l’art en offrant une programmation unique, inclassable, engageante et en constante évolution. Les créations artistiques originales et éclectiques présentées au Centre, signées PHI ou provenant de la scène internationale, incluent des performances musicales, des projections, des expositions interactives, des installations d’artistes invités, des conférences et des ateliers. Depuis 2012, il a présenté 108 expositions, 796 projections de films, 246 spectacles de musique, 139 conférences et 127 événements spéciaux. Les artistes présentés sont audacieux, provocateurs et d’authentiques précurseurs, ils sont reflet du penchant du Centre pour l’innovant, le surprenant, le passionnant et l'absurde.

Studio PHI

PHI Studio PHI Contemporain
L’INFINI, 2020. Studio PHI, Felix & Paul Studios.

Fondé en 2009, et ayant ses activités à partir du Centre PHI, le Studio PHI est la branche de production créative de PHI. En collaboration avec les artistes, il entreprend, accélère et exécute des projets créatifs multidisciplinaires axés sur la technologie, destinés à être présentés dans — mais plus souvent au-delà — les murs de PHI. Avec des projets allant de la production collaborative d’œuvres, à la conception et à la réalisation d'installations immersives, jusqu’à la conception et à l’exécution d’expositions à grande échelle, le Studio PHI a rapidement acquis une réputation d’acteur incontournable dans les milieux en ébullition de l’art immersif et technologique. Avec son engagement à collaborer étroitement avec les artistes, les producteurs et leurs partenaires ainsi que sa compréhension poussée du milieu de l’art contemporain, le Studio PHI est de plus en plus reconnu comme un catalyseur pour la promotion et la présentation d’œuvres en nouveaux médias et comme un incubateur de talents et d’idées d’avant-garde.

Le portfolio grandissant de programmes, d'œuvres et de collaborations du Studio PHI inclut : la production collaborative de l'installation Breathe de l’artiste en résidence Diego Galafassi (présentée et primée à Sundance, 2020); INFINITY Experiences, une coentreprise avec Felix & Paul Studios pour produire et faire voyager des projets immersifs à grande échelle, notamment L’INFINI (une exposition immersive itinérante, comprenant des séquences en réalité virtuelle exclusives de la Station spatiale internationale); VR TO GO, un service de location de casques de réalité virtuelle désormais établi dans trois villes; et Carne Y Arena, une expérience primée de réalité virtuelle immersive en solo créée par Alejandro González Iñárritu.

Résidences PHI

PHI Residencies PHI Contemporain
Breathe, Diego Galafassi, 2020. Crédit : Azikiwe Aboagye

Au cours des dernières années, PHI a commencé à expérimenter divers moyens innovants pour formaliser son soutien aux artistes et déployer sa capacité institutionnelle sous la forme de programmes de résidences d’artistes. En 2019, il a lancé un espace d’incubation pour propulser la traduction de projets axés sur la technologie, du concept créatif à l’installation complexe, en recourant à ses infrastructures et ressources de production. L’artiste et chercheur en durabilité Diego Galafassi et le créateur interactif primé Vincent Morisset ont été les premiers résidents de ses programmes. En plein cœur de la pandémie, PHI a lancé Lignes parallèles, un programme de résidence virtuelle, invitant des artistes montréalais d’une variété de disciplines à produire et à documenter des œuvres en temps réel pendant une période de 60 jours et à les présenter sur PHI.ca et au Centre, en formule immersive, dans le cadre d’une exposition produite par PHI. La résidence multidisciplinaire PHI MONTRÉAL offre à cinq artistes l'opportunité de créer une œuvre en réponse à une thématique curatoriale. PHI a également lancé PHI - NORD, un programme de résidence pour les musiciens et les artistes du son afin de développer un projet dans un studio d’enregistrement ultramoderne dans le cadre d’une retraite de création en nature.

Alors que PHI Contemporain prend forme, PHI prévoit poursuivre son expérimentation, consolider ses apprentissages et établir ses programmes de résidence afin qu'ils deviennent une dimension active de cette nouvelle institution, et ceci, à travers la participation formelle et informelle des créateurs aux activités de l’institution, tout autant qu’à travers leur présence en tant qu’occupants des nouveaux studios, des espaces de travail collectif ainsi que des espaces publics et d’éducation.