Aller à la navigation Aller au contenu

Home

Mouvements larry achiampong ecoute 1280x675

Un regard sur l'écoute des ancêtres dans la circularité du temps

  • Essai
  • Arts
  • Fondation PHI
Par  Pohanna Pyne Feinberg  &  Jahsun Promesse

Cet essai fait partie d’un projet de co-création mené par Pohanna Pyne Feinberg et l’équipe de l’éducation de la Fondation PHI en collaboration avec l’invité spécial Jahsun Promesse. Le projet de co-création comprend également une capsule vidéo que nous vous invitons à consulter en complément de cet essai.

Thème: L'écoute

Dans l’exposition de Larry Achiampong intitulée L’explorateur de reliques: d’où nous venons, toi et moi, nous savons que nous ne sommes pas ici pour toujours, on peut voir des enfants et des adultes en uniforme qui sont des représentants d’une future version de l’Union panafricaine. La mission des explorateurs de reliques est d’explorer le passé tout en écoutant les souvenirs ancestraux conservés et communiqués par les reliques – parfois fabriquées par les humains ou naturelles, tels les sites patrimoniaux et les coquillages. L’écoute fait partie intégrante du processus de guérison qui permettra à l’Union panafricaine d’avancer sur une voie prospère.

Écouter les témoignages de ceux qui nous ont précédés s’apparente à un acte de compassion, en particulier si leur histoire a été opprimée, réduite au silence ou ignorée. Les explorateurs de reliques ont la mission de prendre soin de ces souvenirs et de les transmettre. Ils ont pleinement conscience que c’est un véritable honneur d’être élu pour écouter. Et les ancêtres sont à leur tour honorés, sachant qu’on les a vraiment écoutés.

Nous invitons les lecteurs et lectrices à réfléchir à ces questions:

• Comment devient-on explorateur de reliques?
• Comment se préparer à une mission aussi importante?
• Comment apprendre à écouter ses ancêtres attentivement, en faisant preuve d’ouverture d’esprit?

Dans le dialogue ci-dessous, nous imaginons une discussion entre un explorateur de reliques et son guide, alors que ce dernier prépare l’explorateur à son premier voyage à travers le «temps-sanko», un concept inventé par Larry Achiampong. Comme ce dernier nous explique, «L’expression “temps-sanko” est la contraction de deux mots: “sankofa” et “temps”. “Sankofa” est un mot tiré du dialecte twi parlé au Ghana. Il fait référence à la notion de revenir en arrière pour récupérer quelque chose de perdu ou d’oublié, ou bien quelque chose de connu, mais qu’il faut revoir pour donner un sens au présent ou paver la voie de l’avenir. Après tout, il ne peut y avoir d’avenir sans passé. … C’est une expression avec laquelle ma mère m’a élevé et qui m’a fasciné quand j’étais enfant. C’est l’idée d’aller d’avant en arrière et inversement, pas dans un sens linéaire, mais de façon cyclique… » [1]

L’explorateur de reliques pose des questions, tandis que le guide lui explique comment écouter les ancêtres dans la circularité du temps:

Trousse d’activités

Pour explorer plus en détail la circularité du temps > Trousse d’activités
Activité no. 2: Cercles et cycles – connexions et interconnexions

Mouvements

L’outil Mouvements: Larry Achiampong + Jamilah Sabur est conçu par l’équipe de l’éducation à la Fondation PHI afin d’encourager les visiteurs à développer en profondeur certains concepts clés explorés par les expositions Larry Achiampong: L’explorateur de reliques et Jamilah Sabur: La montagne fredonne sous l’océan.

Bibliographie

[1] Clark, Ashley. «Ghosts of the Future: A Conversation with Larry Achiampong». Criterion, 8 avril 2021
https://www.criterion.com/current/posts/7346-ghosts-of-the-future-a-conversation-with-larry-achiampong

Auteur·trice·s

Jahsun
Batteur autodidacte et directeur musical, Jahsun compte plus de 30 ans d’expérience professionnelle et jouit d’une grande influence auprès de nombreux jeunes batteurs et musiciens de Montréal. Avec son style à la croisée des genres, entre le reggae, le jazzhop, le funk, le R&B, la soul et le hip-hop, il a fait des tournées au Canada, en Inde, en Chine, dans les Caraïbes et aux États-Unis. Jahsun a foulé la scène de nombreux grands festivals et salles de concert aux quatre coins du monde et a visité une multitude de studios pour y enregistrer des titres de genres variés, que ce soit des compositions spontanées ou du contenu préparé. En 2003, il a fondé le Kalmunity Vibe Collective, une plateforme unique qui fait la part belle à l’expression artistique et au développement des artistes et qui favorise le réseautage entre les musiciens d’improvisation. En tant que batteur, Jahsun a composé, enregistré et joué avec des artistes locaux et internationaux très connus comme Public Enemy, Malika Tirolien, Rhodnie Désir, Tiken Jah Fakoly, Lynn Taitt, Kaie Kellough, Jason Sharp, Fredy V, Omar et bien d’autres.

En 2014, Jahsun a été membre invité du corps professoral du programme des arts de la parole du Banff Centre for Arts and Creativity, où il enseignait la fusion improvisée entre la poésie et la musique. En 2018, Jahsun a cofondé la Kalmunity Music Week, un festival d’une semaine qui est le premier au Canada à se consacrer aux différentes formes d’art de la communauté noire. Il a aussi récemment co-créé la musique des œuvres BOW’T TRAIL Retrospek (2020) et BOW’T TRAIL Tio’tia:ke (2021) de Rhodnie Désir.

Pohanna Pyne Feinberg
Pohanna Pyne Feinberg est une artiste-éducatrice qui travaille avec de multiples formes, notamment les promenades audio participatives, la découpe de papier et la gravure. L’impermanence, la cocréation avec le lieu, la mémoire collective et la circularité sont des notions récurrentes dans sa pratique. En 2019, elle a terminé un doctorat en éducation artistique (Université Concordia, Montréal) qui a exploré la marche comme processus créatif et comme forme d’expression artistique. Elle enseigne également l’histoire de l'art au Collège Dawson, où elle codirige un projet de deux ans financé par l’ECQ visant à favoriser l’autochtonisation et la décolonisation des programmes d’études/pédagogie en histoire de l’art dans les cégeps. Son approche de l’éducation artistique basée sur les expositions vise à encourager la réflexion et le dialogue afin de favoriser les épiphanies et l’autonomisation personnelle par le biais de la connexion artistique.

Explorer

Marc Quinn The Selfish Gene 2007 a3 1
Exposition Art contemporain

Marc Quinn

5 oct. 6 janv.

Réunissant plus de quarante œuvres récentes, l’exposition inaugurale de DHC/ART consacrée à l’artiste conceptuel Marc Quinn est la plus importante organisée à ce jour en Amérique du Nord et la première exposition individuelle de l’artiste au Canada

Re enactments feature
Exposition Art contemporain

Re-constitutions

22 févr. 25 mai

Six artistes présentent ici des œuvres qui, chacune à leur manière, remettent en scène des films, des spectacles médiatiques, des éléments puisés dans la culture populaire et, dans un cas particulier, des moments privés tirés du quotidien

Survivre feature
Exposition Art contemporain

Survivre au temps

16 oct. 22 nov.

L’exposition inaugurale de Session DHC, Survivre au temps, réunit une sélection de documents relatifs à l’œuvre One Year Performances du célèbre performeur taiwano-américain Tehching Hsieh et les films du jeune artiste néerlandais Guido van der Werve

Tout explorer Tout explorer