Aller à la navigation Aller au contenu

Fondation

Peace love pumpkins header
Illustration: Chiladen

La paix, l’amour et les citrouilles

  • Article
  • Fondation PHI
Par  Zoe Compton  &  Kim Johnson

L’équipe de l’éducation de la Fondation PHI a créé une Trousse d’activités pour accompagner l’exposition DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE de Yayoi Kusama. S’inspirant de l’Activité no 1 de la Trousse d’activités, Kim Johnson et Zoe Compton ont produit un collage poétique pour explorer ce qu’elles pensent que les citrouilles auraient à dire à propos de Kusama. Kim a écrit le poème et Zoe a réalisé par la suite le collage.

Poème: Les voix des citrouilles

Assise ici, entourée de mes semblables, je compte à voix haute les choses que je vois 
Une petite fille curieuse, avec des pois et des fleurs dans la tête 
Deux crayons de bois, entrelacés dans mes vignes
Trois battements de paupière qui façonnent une nouvelle réalité

Assise ici, baignée dans le soleil automnal, je compte les choses que je vois
Un regard maternel désapprobateur
Deux larmes, nées de la peur et de la confusion   
Trois journées de dessins, déchirés en mille morceaux

Assise ici, soigneusement déposée sur un piédestal, je compte les choses que je vois
Un visage connu, voilé de mèches rouges 
Deux millions de chiffres, imprimés sur ma peau
Trois mains d’applaudissements, pour me célébrer

Collage essai nature

Thème: Nature

Cet essai poursuit le thème de la nature présent dans l’œuvre de Yayoi Kusama.

À un jeune âge, Yayoi Kusama développe une fascination pour le monde naturel alors qu’elle grandit sur la ferme semencière et florale de ses parents à Matsumoto, au Japon. Elle se réfugie dans ce vaste environnement naturel et trouve une source d’inspiration artistique dans un site luxuriant où abondent fleurs et plantes. Ces paysages illimités offrent à Kusama la promesse que rien dans la nature n’existe isolément: nous ne sommes qu’une partie infime d’un Univers infini, d’une multiplicité d’Univers.

Kusama commence à avoir des visions à l’âge de 10 ans, croyant que les fleurs se multiplient et lui parlent. Ces expériences l’amènent à comprendre que les mondes humain et non humain sont d’égales entités vivantes. Par son travail artistique, Kusama nous accueille dans son monde où nous ne faisons qu’un·e avec la nature.

Certains éléments organiques, comme les citrouilles, la réconfortent. Enfant, elle les dessine puis, devenue adulte, elle commence à en faire des sculptures. Kusama estime que leur couleur, leur texture et leur forme fantaisiste ont quelque chose d’humain, et cela la réjouit. Bientôt, elles deviennent des autoportraits. La spiritualité qu’elle associe aux citrouilles la ramène sur terre, et elle se sert de son art pour catalyser ce sentiment positif. La surface réfléchissante des sculptures de Kusama engage le public, ce qui représente son idéal de fusion avec les citrouilles.

Ses illustrations des cycles de la vie et de la mort nous invitent à nous pencher sur nos vies et nos environnements toujours en évolution. Cela est particulièrement manifeste dans la série de peintures de Kusama intitulée My Eternal Soul [Mon âme éternelle] (2009 à aujourd’hui) dans laquelle chaque œuvre est un univers duquel émerge la vie (et les titres sont souvent reliés à la mort). Ses célèbres pois, présents dans ses œuvres tout au long de sa carrière, mettent en lumière une multiplicité cosmique: de l’étendue d’un champ de fleurs jusqu’à l’immensité de l’Univers, notre présence est microscopique dans un monde macroscopique.

Si Kusama avait un but dans la vie, c’est de promouvoir la paix et l’amour dans l’Univers. Elle crée ses tableaux comme si elle écrivait des poèmes: cela lui vient naturellement et sans structure prédéterminée. C’est comme s’ils étaient créés instinctivement, propulsés par toutes les émotions de l’artiste. Ses visions et sa profonde affinité avec la nature lui ont permis d’écouter ce qu’ils ont à dire. Si davantage de gens s’ouvraient l’esprit pour écouter les éléments de la nature, qu’entendraient-ils?

Si l’herbe pouvait parler, que dirait-elle à propos du temps qu’il fait?

Si la pluie pouvait parler, que dirait-elle à propos des polluants dans l’atmosphère? 

Si les arbres de la ville pouvaient parler, que diraient-ils aux arbres de la forêt?

Si les citrouilles pouvaient parler, que diraient-elles de Yayoi Kusama?

Mouvements

L’outil Mouvements: Yayoi Kusama est conçu par l’équipe de l’éducation à la Fondation PHI afin d’encourager les visiteurs à développer en profondeur certains concepts clés explorés par l’exposition Yayoi Kusama: DANCING LIGHTS THAT FLEW UP TO THE UNIVERSE.

Autrices

Zoe Compton
Zoe est éducatrice et chargée de projets à la Fondation PHI pour l’art contemporain. Elle a obtenu une maîtrise en Éducation de l’art de l’Université Concordia, explorant les thèmes de la décolonisation des colons et de l’impact de ses ancêtres sur l’environnement de l’Île-du-Prince-Édouard par le biais d’une thèse axée sur les arts. Sa philosophie d'enseignement est fondée sur la promotion de la sensibilisation à l’environnement et de l’accessibilité, ce qu’elle met en pratique au Centre des arts visuels de Westmount, à l’école d’art Pointe-Saint-Charles et dans d’autres milieux communautaires. Zoe travaille également en tant qu’assistante de programme pour la Commission canadienne pour l’UNESCO, soutenant les responsables de programme dans leur travail pour faire avancer les Objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies avec divers réseaux et partenaires.

Kim Johnson
Kim Johnson est éducatrice et chargée de projet à la Fondation PHI. Elle a complété un baccalauréat en Éducation de l’art à l’Université Concordia en 2016. Kim s’investit dans la démocratisation de l’art visuel à travers ses projets pédagogiques et artistiques au sein de divers centres communautaires et d’institutions culturelles de Montréal, dont le Musée des beaux-arts de Montréal, à titre de médiatrice culturelle. Artiste visuelle, elle puise son inspiration dans les connexions humaines, le féminin et la nature. Kim affectionne particulièrement la peinture ainsi que la linogravure.

Exposition reliée

Explorer

Marc Quinn The Selfish Gene 2007 a3 1

Fondation

Marc Quinn

5 octobre 6 janvier 2008

Réunissant plus de quarante œuvres récentes, l’exposition inaugurale de DHC/ART consacrée à l’artiste conceptuel Marc Quinn est la plus importante organisée à ce jour en Amérique du Nord et la première exposition individuelle de l’artiste au Canada

Exposition Art contemporain
Re enactments feature

Fondation

Re-constitutions

22 février 25 mai 2008

Six artistes présentent ici des œuvres qui, chacune à leur manière, remettent en scène des films, des spectacles médiatiques, des éléments puisés dans la culture populaire et, dans un cas particulier, des moments privés tirés du quotidien

Exposition Art contemporain
Nicole WILLIS L

Fondation

Sophie Calle: Prenez soin de vous

4 juillet 19 octobre 2008

Ce projet poétique, et souvent touchant, nous interpelle tous sur la relation que nous entretenons avec notre bien-aimé

Exposition Art contemporain
Gesture 01

Fondation

Christian Marclay: Replay

30 novembre 29 mars 2009

L’exposition de cet artiste de réputation internationale rassemble plusieurs œuvres vidéo spectaculaires, projetées à grande échelle et accompagnées de bandes sonores saisissantes

Exposition Art contemporain
16 Shalechet Red In Circle

Fondation

Michal Rovner: Particules de réalité

21 mai 27 septembre 2009

DHC/ART est heureuse de présenter Particules de réalité, première exposition personnelle au Canada de la célèbre artiste israélienne Michal Rovner, qui partage son temps entre New York et une ferme en Israël

Exposition Art contemporain
Survivre feature

Fondation

Survivre au temps

16 octobre 22 novembre 2009

L’exposition inaugurale de Session DHC, Survivre au temps, réunit une sélection de documents relatifs à l’œuvre One Year Performances du célèbre performeur taiwano-américain Tehching Hsieh et les films du jeune artiste néerlandais Guido van der Werve

Exposition Art contemporain
Ahtila couverture

Fondation

Eija-Liisa Ahtila: Int. Scène-Jour

29 janvier 9 mai 2010

Les installations filmiques d’Eija-Liisa Ahtila jouent avec l’idée de narration, créant des fables extraordinaires à partir d’expériences humaines ordinaires

Exposition Art contemporain
2007 For Chicago 001

Fondation

Jenny Holzer

30 juin 14 novembre 2010

Depuis plus de trente ans, l’œuvre de Jenny Holzer apparie texte et installation en vue de scruter des réalités personnelles et sociales

Exposition Art contemporain
Tout explorer Tout explorer